Top
Image Alt

Boutique

La Pagode sans ombre

13,00

HYUN Jin-geon

2 en stock

- +

UGS : LADC-10 Catégorie : Étiquette :

Description

«Suis ce chemin et tu arriveras à un grand étang, l’Étang des Ombres. Guette
bien sa surface. Quand la pagode sera terminée, tu verras alors s’y refléter
son ombre…» La jeune Asanyeo a bien entendu les instructions du moine,
mais elle ne voit toujours rien. Sans nouvelles depuis trois ans déjà, elle
garde pourtant espoir à l’idée de revoir Asadal, son époux, tailleur de pierre
qui a quitté le village pour construire deux imposantes pagodes au temple
de Bulguksa, à Seorabeol. Mais il ne rentrera pas avant d’avoir achevé son
ouvrage…

Cette histoire se déroule au royaume de Silla, dans la Corée du VIIIe siècle.
À cette époque, la partie méridionale de la péninsule a été unifiée, grâce
notamment à l’aide militaire de la Chine des Tang. Mais ces derniers
continuent d’exercer une forte influence sur le royaume, ce qui contrarie de
plus en plus les sentiments patriotiques de certains nobles, qui voudraient
voir leur royaume retrouver sa grandeur et son indépendance culturelles
d’antan.Dans l’ombre, des révoltes se préparent…

Dans La Pagode sans ombre, qu’il publie en feuilleton en 1938-39, l’écrivain
Hyun Jin-geon présente une version romancée de la fameuse légende
d’Asadal de Baekje. Cette histoire, dans laquelle se confrontent valeurs
traditionnelles et valeurs modernes, un monde ancien et un monde nouveau,
est l’occasion pour l’auteur d’affirmer une fois de plus l’identité culturelle du
peuple coréen, à une époque où le pays vit sous domination japonaise, et
de rappeler son riche héritage artistique, au sein duquel comptent, entre
autres, les fameuses pagodes du temple de Bulguksa ; aujourd’hui classées
trésors nationaux, elles peuvent toujours être admirées dans la ville de
Gyeongju, l’ancienne Seorabeol.

Informations complémentaires

Poids 0.314 kg
Dimensions 12 × 17 × 1.5 cm
Date de sortie / parution

26.11.2015

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Pagode sans ombre”